Classement des hivers entre 1980-1981 et 2018-2019 en EUROPE

L'hiver 2018/2019 

En tenant compte des anomalies de température par rapport aux hivers précédents, l'hiver 2018/2019 a été plus doux que la moyenne, mais il était loin d'être le plus doux sur la période 1980 - 2019.

Les températures supérieures aux normales n'étaient pas aussi élevées et on a même observé des températures inférieures à la moyenne sur le sud et dans l'extrême est du continent.

Les températures les plus élevées ont eu lieu en février 2019, alors qu'en janvier 2019, elles étaient généralement plus basses que la normale dans la plupart des régions .

Données issues de la banque de données de la réanalyse à haute résolution MERRA-2 de la NASA.

Le graphique ci-dessous représente  l'anomalie moyenne de la température hivernale (décembre-janvier-février) par rapport à la période de référence 1980-2010 en Europe.

Nous constatons donc bien que le dernier hiver a été loin d'être le plus doux de la série et que les hivers ont été beaucoup plus doux dans les années 80.

Dans le classement des hivers doux, l'hiver 2018-2019 est classé 9ième sur les  40 dernières années.

Ce classement commence en 1979 lorsque les observations réalisées par les satellites modernes nous garantissaient des données  plus précises et plus fiables qu'auparavant.

Cliquer sur les images pour les aggrandir!

Ce qui est intéressant à noter, c'est que 4 hivers au cours des 10 dernières années ont été plus froids que la moyenne climatologique des années 1980-2010.

Celui de 2009-2010  était en fait le 5e plus froid et celuide 2010-2011 était le 7e plus froid sur les 40 dernières années.

Donc il est vraiment erroné de dire qu'il n'y a plus d'hivers froids en Europe  lorsque nous examinons les données réelles qui sont actuellement à notre disposition.

L'hiver le plus doux et le plus froid de ces 40 dernières années

C'est l'hiver 2006/2007 qui a été l'hiver le plus doux en étant dominé par les systèmes de haute pression dans le sud et des dépressions au nord, entraînant ainsi un flux constant d'air doux provenant de l'Atlantique (flux zonal) à travers le continent.

L'hiver le plus froid a été celui de 1984-1985. Bien que le mois de décembre 1984 a été  même un peu plus doux que la moyenne, c'est ensuite, en  janvier et février 1985 que des  courants arctiques très froids ont déferlé sur l'Europe en faisant diminuer drastiquement la températures moyenne pour l'ensemble de l'hiver.

Cet hiver a été d'ailleurs le plus froid au moins des 50 dernières années  (d'après les données détaillées de la NOAA / CPC)

Origine de cet période très froide en janvier-février 1985:

Ce qui a  poussé l'air froid de l'Arctique jusqu'en Europe, c'est un puissant réchauffement soudain de la stratosphère.

L'analyse ci-dessous, publiée par la NOAA / CPC, montre comment une hausse  de température s'est manifestée dans la stratosphère et est descendue ensuite jusqu'à la surface de l'Arctique, éjectant l'air froid polaire hors des régions arctiques en direction de l'Europe.

L'indice AO (oscillation arctique) a rapidement et fortement , indiquant ainsi une perturbation majeure du vortex polaire.

C'est l'un des meilleurs exemples de la façon dont un réchauffement de la stratosphère peut provoquer un hiver froid en Europe.

Sources: Severe Weather Europe - NASA