Les variations saisonnières et spatiales du réchauffement climatique (1961-2020)

05/08/2022

Un rapport de ERA5 (Centre météorologique européen) pour chaque trimestre a été publié pour la période regroupant les années de 1961 à 2020.

C'est le résultat d'un jeu de données qui est maintenant disponible sur le Climate data store (CDS) impliquant des données à qualité assurée.

ERA5 combine de grandes quantités d'observations historiques en estimations globales en utilisant des systèmes avancés de modélisation et d'assimilation de données.

Ce rapport nous montre pour chaque trimestre les différentes hausses thermiques à 2m  sur la surface du globe avec la tendance globale par décennie.


Hiver boréal: Décembre à février (1961-2020) 

Tendance globale de la variation thermique sur 60 ans: + 1.08°C

Une  hausse de température se dessine sur l'hémisphère nord avec un maximum au nord du 65ième parallèle à l'exception du Groenland.

L'hémisphère sud connait en général une variation thermique neutre ou négative.

Printemps boréal: Mars à mai (1961-2020)

Tendance globale de la variation thermique sur 60 ans: + 1.08°C

Une hausse thermique se dessine également surtout sur les portions continentales de  l'hémisphère nord à l'exception de l'Inde avec un maximum au nord du 60ième parallèle à l'exception du Groenland qui est neutre.

L'hémisphère sud connait en général une  variation thermique neutre ou négative et même  des régions où la baisse thermique est plus importante surtout sur le pourtour de l'Antarctique

Eté boréal: Juin à août (1961-2020)

Tendance globale de la variation thermique sur 60 ans: + 0.96°C

La répartition des variations thermiques positives et négatives est fort différentes de régions à régions avec en général plus de réchauffement sur les parties continentales de l'hémisphère nord et un refroidissement  sur l'océan arctique.

L'hémisphère sud connait également des zones de réchauffement sur des portions de continent et généralement sur le continent antarctique.

Automne boréal: Septembre à novembre (1961-2020)

Tendance globale de la variation thermique sur 60 ans: + 1.14°C

Les parties continentales de l'hémisphère nord en général et l'Antarctique connaissent à quelques exceptions régionales près un réchauffement tandis que la majorité des océans sont neutres ou connaissent un refroidissement. A remarquer, le réchauffement important que connaissent les régions au nord du 70ième parallèle nord.


Commentaires: luctrul@gmail.com
Editeur responsable: Luc Trullemans