Quid de la météo pour ces prochains mois?

18/04/2021

L'été sera-t-il maussade cette année ? 

Selon une étude remarquable de Thibaud Mériel, les étés qui suivent les printemps frais sont majoritairement frais et humides. 

Il s'agit d'une étude statistique et de corrélations. 

A ce jour, les prévisions saisonnières numériques envisagent un été plutôt chaud et sec  mais des nuances peuvent déjà s'observer : 

l'été ne ressemblerait pas aux 5 précédents, en plus orageux et moins chaud quand même. 

Une distinction peut déjà s'observer entre une première moitié d'été chaude et sèche (juin-juillet), tandis que août et septembre seraient plus humides et moins chauds : c'est peut-être le signe que la statistique aura partiellement raison ? 

N'oublions pas aussi des paramètres externes qui peuvent changer la donne pour cet été, comme les différentes éruptions volcaniques qui peuvent rafraichir le climat planétaire.


Les grandes éruptions volcaniques majeures ont parfois entrainé un refroidissement climatique (ex : Pinatubo en 1991 et le Mt Saint Helens en 1980). 

Mais l'actuel volcan de la Soufriere à Saint Vincent ne semble pas "à la hauteur", sauf si d'autres causes s'ajoutent à celle-ci, comme les effets de La Nina, d'autres éruptions, une faible activité solaire, etc...

Quels sont les volcans dont l'éruption prochaine pourrait baisser temporairement la température de la terre de 1°C ?

Il y en a beaucoup. Rien qu'au siècle passé il y a eu plusieurs petits Hivers volcaniques qui ont duré quelques mois. 

Parmi les plus fortes éruptions contemporaines, les éruptions du El Chichon et du Pinatubo ont réduit la transparence de l'atmosphère de près de 10% à Hawaï.

 A des niveaux d'émissions modérés j'imagine, le surplus de co2 peux augmenter la température via effet de serre mais les événements les plus significatifs liés au volcanisme ont vu la température de la terre baisser drastiquement, et non pas augmenter. 

En effet avec suffisamment de poussieres libérées, les volcans peuvent bloquer les rayons du soleil et donc la chaleur. 

Et voici des news de La Nina : après avoir atteint son pic en début d'année, elle s'attenue cet été (période neutre) mais pourrait revenir, en plus fort, pour l'hiver prochain. 

En général, les années Nina se suivent pendant 2 à 3 ans. 

 Les températures planétaires vont donc stagner, voire baisser, surtout si le volcanisme s'en mêle  

Ce sera très intéressant à suivre. 

(R. Crépet LCM - NWS/NCEP)

Commentaires: luctrul@gmail.com
Editeur responsable: Luc Trullemans