Notre Globe devient un Paradis!

12/06/2021

par Ludwik Budyn, Licencié en Sciences Chimiques, ULB

Le réalisme, c'est la capacité de voir et d'accepter la réalité telle qu'elle est . C'est cela être climato-réaliste. Les faits montrent que le léger réchauffement climatique actuel, consécutif à la sortie du petit âge glaciaire, produit d'importants effets bénéfiques. De plus, il n'engendre pas les désastres annoncés, depuis des dizaines d'années, par les prévisions basées sur des modèles mathématiques :

« Les prévisions véritablement apocalyptiques ne peuvent être observées que dans leur échec - c'est-à-dire que le monde ne s'est pas terminé comme prévu ».

C'est la réalité qui a raison et non les modèles. Voilà ce que cette réalité nous apprend :

La planète bleue reverdit

Les images satellitaires recueillies par la NASA depuis des décennies montrent une augmentation significative de la surface foliaire dans les régions végétalisées de la planète. Le gain de superficie réalisé durant cette période représente deux fois le territoire des États-Unis.

Ce phénomène est global, touche la vaste majorité de la planète et les zones en vert sombre dans l'image ci-dessus, signe d'une augmentation de plus de 50% de la surface foliaire, sont nombreuses et disséminées un peu partout.

Même des régions désertiques sont lentement reconquises par la végétation.

Dans un article collectif de la revue Nature, les chercheurs de 24 institutions soutiennent que c'est l'effet fertilisant du gaz carbonique, CO2, qui explique en grande partie l'essor de la flore et le verdissement de la planète observé par la NASA ces 30 dernières années.

La suite de l'article ici :

Commentaires: luctrul@gmail.com
Editeur responsable: Luc Trullemans